Samedi 29 septembre 2018, après vingt-deux mois d’ostracisme, la Horda Frenetik, groupe ultras du FC Metz retrouve enfin le secteur qu’elle anime depuis sa fondation le 8 août 1997. La cause de cette mise à l’écart ? Un match contre l’Olympique Lyonnais qui ne se terminera pas, suite au jet de deux pétards qui explosent sur la pelouse, à proximité d’Anthony Lopes, le gardien de but du club visiteur. Ce dernier sera brièvement hospitalisé après le match pour un trouble auditif. Cet incident, Graouz, l’un des responsables de la Horda s’en souvient parfaitement : « il y a des pétards qui explosent près du gardien lyonnais et on voit qu’il reste à terre. Il y a un flottement au niveau de la tribune, puis nous apprenons que le match est annulé, le stade est évacué, seule la tribune Est basse est confinée et peut sortir mais au compte-goutte. Il y a un espace de filtrage qui est fait, mais il n’y a pas d’interpellations »

Read more on Le monde Blog

Photo : © Sébastien Louis/ Offside Productions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *